Pourquoi s’engager sur un bilan d'orientation scolaire et/ou professionnelle ?

Parce que mieux se connaître, c'est mieux choisir son orientation.
Le bilan d’orientation est avant tout une démarche permettant une meilleure connaissance de soi.
Il permet de dégager une ou des pistes d’orientation qui conviennent le mieux à ses centres d’intérêts, ses valeurs, ses compétences (savoirs, savoir-faire, savoir-être), sa personnalité, son parcours scolaire et/ou professionnelle.

S’engager sur un tel accompagnement, c’est se donner les moyens de réfléchir au sens que l’on souhaite donner à son existence. Se questionner sur son orientation, c’est également se confronter à la notion de choix de vie.

Pour le public jeune, la question de l’orientation se pose très souvent comme source d’angoisse pour le jeune et sa famille. Les jeunes sont confrontés aux premières grandes décisions de leur vie et ils n’y sont pas préparés.

À qui s’adresse-t-il ?

Le bilan d’orientation s’adresse aussi bien à un public jeune qu’à un public adulte.

Pour les collégiens, on peut envisager de réaliser un bilan vers l’âge de 14 ou 15 ans dès les classes de 4ème / 3ème.
Il s’agit alors d’un travail de sensibilisation à l’orientation. Le questionnement se posera en termes de choix d’études après la classe de 3ème.
Avant cet âge, une démarche de bilan risque d'être peu profitable dans la mesure où l'on sait que les intérêts professionnels et la personnalité sont encore peu fixés.

Pour les lycéens, les apprentis et les étudiants, le bilan interviendra dans un contexte de choix d’études supérieures ou de projet(s) professionnel(s).

Pour les adultes, salariés ou demandeurs d’emplois, on parle communément d’un bilan de compétences ou de bilan professionnel.
L’accompagnement intervient alors pour faire un point sur sa situation professionnelle et personnelle, envisager un projet de reconversion professionnelle ou un projet de formation.

Les parents peuvent-ils être présents lors du bilan d'orientation de leur enfant ?

Les parents sont invités à être présents lors du premier entretien dont la vocation est d’analyser la demande.

Ils peuvent également être présents lors de la séance de synthèse du bilan uniquement si leur enfant le souhaite.
Dans tous les cas, il est très important que le jeune se sente soutenu dans sa démarche d'autonomisation, par son entourage familial.

A quel moment, au cours de la scolarité, est-il le plus indiqué de réaliser un bilan d'orientation ?

Trouver sa voie est un processus qui peut prendre du temps car cela demande à être réfléchi, maturé et intégré.
Pour cette raison, l'orientation est une démarche qui s'anticipe.
Si votre enfant ne sait pas quelle direction prendre, il est préférable de ne pas attendre le dernier moment pour prendre un rendez-vous pour un bilan ; ceci afin de ne pas être acculé, dans l'urgence, à faire des choix qui ne lui correspondraient pas.

Comment contraindre mon enfant à faire un bilan d'orientation ?

Pour des raisons morales mais aussi d'efficacité de la démarche, l'accord de votre enfant est indispensable pour réaliser un bilan : c'est ce qui peut garantir sa motivation et donc la réussite de son projet d'orientation.
L'accompagner dans la construction de son avenir professionnel en instaurant ou en réinstaurant le dialogue au sujet d'une orientation qui peut-être le stresse, peut s'avérer quelquefois difficile pour les parents. 
Il est pourtant essentiel qu'il éprouve par lui-même, le besoin de se faire aider pour s'orienter et qu'il soit donc convaincu et non contraint de faire un bilan.

Les parents ont-ils accès aux informations sur leur enfant, émanant des entretiens ou des différents outils d'évaluation ?

Il est compréhensible qu'un parent se préoccupe des enjeux de l'orientation de son enfant.
Toutefois, qu’il s’agisse d’un adulte ou d’un jeune, nous considérons que les informations le concernant sont confidentielles.
C'est pourquoi, la teneur de ce qui est dit en entretien ou écrit dans le dossier de restitution n’est divulguée qu'avec l'autorisation du jeune.
Cette règle s'intègre bien entendu, dans cette démarche d'autonomisation dont nous avons parlé plus avant.

Comment être sûr que l'orientation qui va m'être conseillée par le consultant sera la bonne pour moi ?

L'essentiel du travail du consultant consiste à vous permettre d'élaborer vos propres choix et non à vous prodiguer des conseils.
Il n’a pas une posture d’expert mais une posture d’accompagnant, de guide.
Vous dicter une orientation scolaire ou professionnelle aurait de grandes chances d'aboutir à la démotivation, l'insatisfaction et donc à l'inefficacité.
La démarche utilisée vise à augmenter la connaissance de soi de façon à ce que vous preniez, par vous-même, des décisions plus éclairées pour votre avenir professionnel.
Devenir acteur et responsable de son projet de vie constitue l’objectif final de l’accompagnement.

Mon enfant est démotivé. Pensez-vous qu'un bilan va pouvoir l'aider à trouver son orientation ?

Le degré de motivation, élément essentiel d'une réussite, ne peut battre son plein que dans des activités qui permettent à des intérêts et des besoins fondamentaux de se satisfaire.
Ce sont ces intérêts et ces besoins qu'un bilan d'orientation met en lumière.
Trouver sa voie scolaire et/ou professionnelle, c'est trouver ce qui peut profondément le mettre en mouvement, et donc, redonner du sens à ses études.
 

Et si malgré tout, après avoir passé un bilan, il n'était toujours pas motivé ?

Il peut arriver que la démotivation soit si profonde qu'il soit utile de se faire aider et accompagner par un professionnel (psychologue, psychothérapeute…).
Dans ce cas, et malgré tout, le bilan qu'il aura passé, lui aura tout de même servi à construire les bases de son avenir professionnel.

J'ai réalisé un bilan d'orientation, des pistes pour m'orienter s'en sont dégagées, que dois-je faire maintenant ?

Construire un projet professionnel peut prendre du temps et il convient peut-être de l'affiner.
Réaliser un bilan d'orientation en constitue le travail de base.
Selon la prestation qui vous sera proposée, les différents éléments vous concernant issus du bilan d'orientation ne seront souvent pas suffisants pour finaliser un projet professionnel.
L'expérience montre que posséder une bonne connaissance des professions qui vous intéressent est tout aussi important.
Cette connaissance s'acquiert par une documentation sur les métiers mais aussi, et peut-être surtout, par la rencontre de ceux qui les exercent et/ou la réalisation de stages permettant de se mettre en contact avec la réalité d'une profession et de son environnement.

Devoir choisir une orientation me stresse : j'ai peur de me tromper.

Réfléchir sérieusement à son orientation est le meilleur moyen de ne pas se tromper.
Même s'il n'est pas un "produit miracle", réaliser un bilan vous procure les atouts pour trouver celle qui vous correspond et donc aborder le sujet avec sérénité.
Sachez que si vous vous trompez d'orientation, les possibilités de se réorienter sont de plus en plus nombreuses (passerelles entre diverses formations, validation des acquis de l'expérience...) et que les erreurs peuvent être aussi source de progrès dans la mesure où elles vous permettent de préciser ce qui ne vous convient pas.

Mon enfant a de mauvais résultats scolaires : en quoi un bilan d'orientation peut-il l'aider ?

Avoir de mauvais résultats scolaires peut découler de multiples raisons, au premier rang desquelles on trouve le manque de motivation.
Trouver sa voie scolaire et professionnelle permet de redonner un sens à ses études.
Poursuivre de longues études n'est pas indispensable pour réussir et s’épanouir professionnellement.
En ce sens, opter pour une filière professionnelle pour certains peut être la bonne solution d'orientation.
L'essentiel est d’exercer un métier qui correspond à ses aspirations, sa personnalité et ses aptitudes et c'est ce en quoi un bilan d'orientation peut aider votre enfant.

Date de dernière mise à jour : 02/11/2017

Vous devez être connecté pour poster un commentaire